Workflow : La gestion des fichiers

Par • 19 sept, 2007 • Catégorie: Articles

loupe.gifLe Workflow dans le domaine de la photo numérique : késako ?

Il s’agit d’un terme pour désigner la manière de travailler une photo. Depuis l’import sur l’ordinateur au tirage, archivage, en passant par le développement et le post traitement.

Dans ce premier volet, j’aimerais vous proposer ma solution d’import des photo depuis la carte mémoire jusqu’à l’ordinateur, et enfin du stockage de ces fichiers.

Avant de commencer, je dois signaler que je shoote toujours dans le format raw. Ce format de fichier brut me permet de développer mes photos sans perdre en qualité, contrairement au format jpg. (cf. article).

Pour acquérir les photos issues de mon appareil, j’utilise un lecteur de carte qui me permet de transférer mes photos sur l’ordinateur. Picasa, le logiciel de gestion de photos de Google, prend le relai et copie intégralement (sauf doublon) les photos de la carte mémoire sur mes disques durs organisés en RAID 1.

logo picasaPicasa organise mes albums photos par date décroissante automatiquement. Chaque album comporte un titre et un descriptif. Chaque photo d’album peuvent être décrites et taggueés à l’aide de mots clés. La technologie Google est reellement présente dans ce logiciel. Le moteur de recherche interne du logiciel est tout simplement très efficace et très rapide. L’affichage des photos est immédiat, même pour des fichiers raw de 8Mo ! Les fonctionnalités d’acquisition de photos numériques, de tri et d’organisation sont tout simplement fantastiques, et agréable à utiliser.

dd.gifEn parrallèle, le stockage de mes fichiers raw se font sur 2 disques durs en simultané. J‘utilise le système RAID 1 (mirorring) afin de sécuriser mes fichiers. Ce système me permet d’avoir un backup en temps réel. Si un disque dur vient à tomber en panne, le deuxième prend le relai. (cf. article)

dvd.gifEt pour être certain de ne pas perdre mes fichiers si précieux, je prend l’habitude de graver mes fichiers sur un DVD que je stocke autre part que dans mon bureau. (cf. article)

 

A cet état d’avancement, je suis prêt à choisir et analyser les photos qui vont faire l’état d’un développement.

A suivre : le développement photo via Lightroom, le « derawtiseur » d’Adobe.


Articles similaires

  • No Related Post

  • http://www.blogarts.net o2c

    Bonjour, le mot workflow n’est pas la manière de travailler une photo. Il s’agit en général de la définition de la gestion d’un flux d’information à travers des outils spécifiques dans le but de partager une information business entre plusieurs utilisateurs, sachant que ces derniers se devant de valider certaine phase, fonction de leur responsabilité avant la livraison au client final.
    Dans le cas de la photographie numérique je pense que le mot adéquate serait plutôt celui qui existe depuis quelques années dans le monde du cinéma, post-production ou encore en photographie traditionnelle editing.
    Photographiquement votre.
    o2c

  • bokeh

    Bonjour !

    Merci pour l’ajustement synthaxique. Votre définition est la bonne, bien qu’un peu trop professionnelle à mon goût.

  • http://bokeh.fr/blog/2007/10/03/workflow-le-developpement-des-photos/ Arts numériques – Photo » Blog Archive » Workflow : Le développement des photos

    […] avoir vu la gestion des fichiers, je continue en vous indiquant à quoi peux servir le développement d’une photo. Je rappel […]

  • http://www.superfetatoire.com Orken

    Bonjour,
    J’utilise quasiment la même technique pour le stockage des photos, à savoir Picasa, photos sauvegardé en double en local, sur deux disques différents.
    Les fichiers se synchronisent avec synctoy tous les jours. J’ai choisis la synchro plutôt que le mirroring mais c’est une question de gouts. Au final, on a quasi le même résultat.

    Par contre, vu la fragilité des supports enregistrables, et à la vue de problèmes que j’ai déjà eu avec ces supports, j’ai préféré opter pour la sauvegarde en ligne. Les fichiers sont stockés sur un serveur, chez un professionnel qui se charge des sauvegardes. Les fichiers sont récupérables quand bon vous semble. Perso, j’utilise Mozy qui propose en payant un espace illimité de stockage. Le sauvegarde se fait quand l’ordi est en idle. Il faut par contre une bonne connexion si on shoote en RAW.

    Cordialement

  • bokeh

    Intéressant cette solution en ligne. Même payante, c’est vraiment l’avenir. Je vais aller jeter un coup d’oeil. Merci pour le commentaire ;-)

  • Olivier

    Bonjour,

    Tout d’abord un grand bravo pour ce site ^^

    Pour la sauvegarde en ligne, il faut tout de même faire attention à la pérennité des données. En effet, nombreux sont les sites qui ne garantisse pas la durée de sauvegarde des données et encore moins leurs restaurations dans un cas extrême. Vos données sont hébergés sur une machine que vous ne contrôlez pas, et surtout dans un lieu souvent inconnu. Bref, en cas de perte de données, vous vous retrouvez souvent le bec dans l’eau…. ce qui est vrai pour un paquet de chose depuis l’air du numérique.

    Attention donc à choisir une société sérieuse, sachant qu’AUCUNE solution gratuite ne peut être envisagée avec un minimum de garantie.

    Bokeh, vous avez choisi RAID1 + DVD ce qui est plutôt un bon choix, attention cependant à vérifier vos DVD de temps à autres, la durée de vie du support CD/DVD n’étant pas illimitée, et de loin.

    Perso, j’ai choisi la sauvegarde sur disque dur externe, mes photos étant stockées sur deux PC différents + disque dur externe.

    Cordialement,

    Olivier

  • bokeh

    Merci Olivier pour le retour d’expérience et les bons commentaires ;-)
    Je me rends compte que depuis la publication de ce billet (presque un an) la meilleur sauvegarde (pour un amateur) est le tirage des ses photos.

  • http://www.nightangel.fr/workflow WorkFlow | NightAngel.fr

    […] ce nom. Le workflow représente un flux de travail, et dans le cas présent, celui du photographe Selon bokeh.fr, “il s’agit d’un terme pour désigner la manière de travailler une photo. Depuis […]

  • http://www.nightangel.fr/workflow-nightangel Moi aussi j’ai un workflow, faut pas croire ! | NightAngel.fr

    […] ce nom. Le workflow représente un flux de travail, et dans le cas présent, celui du photographe Selon bokeh.fr, “il s’agit d’un terme pour désigner la manière de travailler une photo. Depuis […]

  • KikiF

    Bonjour,
    Je dois d’abord vous remercier pour votre site extrêmement bien fait.
    Ayant acheté mon premier reflex -Canon- il y a 2 mois j’apprends beaucoup via vos articles et prévois de me frotter prochainement à vos défi photos. Néanmoins un point reste incompréhensible pour moi : suivante les conseils de pros je shoote en .raw mais la conversion de mes raw en .jpg via DPP me fournie systématiquement des images chargées de bruit.
    Pourriez-vous via un article ou une simple réponse m’éclairer sur ce point?
    Merci pour votre aide.