La photo la plus chère du monde

Par • 17 nov, 2011 • Catégorie: Vente de photo

En découvrant cette photo, on peut se dire que c’est une banale photo de paysage.

  • Pas de lumière,
  • un ciel gris,
  • un décor sans réel intérêt,
  • pas de relief,
  • de perspective.

Pourtant, il s’agit bien d’une composition unique reconnue artistiquement car elle a été vendue au prix de 3.1 millions d’euros. Si le prix a été fixé ainsi, c’est que le vendeur et l’acheteur se sont entendues sur le terme de la vente. Et pour ce prix, l’acheteur doit reconnaitre que cette photo est une œuvre.

Mais alors, comment décrypter cette œuvre, comment peut-on dire que c’est superbe ?

Intrigué, j’ai passé un peu de temps à lire la photo, et je n’ai rien retenu. Puis en la regardant à nouveau, ce qui me vient à l’esprit sont les lignes horizontales délimitant chaque région qui bordent le fleuve. Celles-ci sont parfaitement droites. Les enchainement de gris et de vert forment des bandes qui peuvent s’additionner en hauteur pour correspondre à la même hauteur que la bande du ciel. Cette analyse n’est pas excitante, et vient de mon esprit dirigé par les mathématiques.

Pierre Cornette, de Saint Cyr, répond en partie à la question que tout le monde se pose : pourquoi cette photo est elle considérée comme de l’art.

Je vous invite à lire son interview, et à me dire ce que vous pensez de cette photo. Que voyez-vous ? Et selon vous, pourquoi est-elle considérée comme une œuvre d’art.

Marqué comme: , ,


Articles similaires

  • No Related Post

  • http://www.facebook.com/julien.desterelle Julien Desterel

    Peut-être s’agit-il d’une nouvelle filière pour blanchir l’argent de la drogue?

  • Kagou

    Merci de définir « reconnue artistiquement » ;)
    C’est clairement un placement financier et rien d’autre. Et passer son temps à chercher à décrypter cette œuvre, parce qu’elle est chère, est une perte de temps qui, étrangement, sert à confirmer l’existence de cette œuvre en temps qu’œuvre :p Mais où j’ai mis mon aspirine… :D

  • Peliadis

    3 millions d’ euros? désolé, je vais passer pour un iconoclaste mais c’est n’importe quoi…Ceci dit, si j’avais pris cette photo et qu’on m’en ait proposé la moitié de cette somme, je n’aurais pas discuté, même si je n’avais rien compris.

  • http://twitter.com/13_Design Julienb (Bones)

    Attention toutefois, la photo en elle-même n’a peut être pas de quoi attirer, mais c’est une photo de Gursky, qui a fait déjà d’autres œuvres. A savoir maintenant si c’est la photo qui vaut ce prix, ou l’artiste, mais comme en peinture, il arrive un moment ou c’est le nom qui se paye ….

  • Kagou

    Tout à fait, c’est en rien la photo, tout est sur le nom du photographe. Tu l’aurais faite que tu en aurais tiré 200€ (il faut rappeler que c’est une grande toile). Donc l’œuvre en elle même ne vaut rien. Comme je le disais c’est un placement financier et rien d’autre.

    Bon je suis quand même mauvaise langue, car cette photo s’inscrit dans ces travaux. Quelqu’un connaissant Gursky pourrait dire en découvrant cette toile : « Ce serait pas une Gursky ? ». Bref elle a une griffe. Au final les jeunes achètent les fringues griffées, de marques à la mode, acceptent de les payer plus chères. On est bien là dans le même principe.

    Chacun a sa limite de l’acceptable et de l’indécent. Clairement, le prix de cette photo a fait exploser la/les limite(s) de la majorité d’entre nous ;)

  • Aviapics

    C’est

  • Aviapics

    C’est marrant comme le fait qu’il s’agit d’une photo change tout de suite la vision de l’oeuvre.
    Imaginons qu’il s’agisse d’une peinture, plus personne n’est choque par des tarifs de ce style.
    En Juin un tableau de de Stael (qui n’est qu’une juxtaposition geometrique de couleurs, comme ici) partait pour 2,5M d’euros sans faire de bruit en dehors du milieu, en 2007 un bleu de Klein (monochrome donc, une grande toile bleue) partait pour 7M…

    Ah, mais la photographie tout le monde en fait… la peinture, il faut de l’imagination, alors que la photo il ne faut que des yeux (je suis volontairement ironique). Du coup, tout le monde aurait pu la faire cette photo… et ca, ca rend un peu jaloux.
    Tout le monde peut aussi faire le bleu de Klein… mais c’est lui qui a eu l’idee, et dans le milieu artistique c’est ca le plus important!
    Ensuite, bennn… C’est tres tres tres clair que le nom du photographe fait 90% du prix!

    Et est ce que ca les vaut? oui si l’acheteur le pense, apres tout c’est son probleme.

    Personnellement, j’aime cette photo, j’aime la double vision que l’on peut en avoir, le cote abstrait, superpositions de bandes de couleurs, et le cote reel/ireel, les details et leur absence (on voit des truc, mais rien qui ne retienne le regard), le vide de l’image un peu mélancolique… mais je ne paierai pas 3M, meme si je les avait…

  • Aviapics

    Ben c’est ce que j’ai ecris dessous. Une superposition de ligne de couleurs differentes est une composition reconnue artistiquement. On a 3 tons de gris et deux de vert, disposes assez harmonieusement.
    Apres, ce n’est pas parce que ca ne vous parle pas que ca ne merite pas le titre d’oeuvre, ou que c’est necessairement un placement financier. La diversite ca existe, de meme que les opinions peuvent differer.

  • Anonyme

    On pourrait discuter longtemps du prix des oeuvres d’art contemporaines et (souvent) du snobisme qui les entoure. Je fais de la photo par passion et je vous propose, dans le style dépouillé, cette image du Ténéré…qui est prêt à l’acheter ?…personne, vous pensez bien..geco 177, avec un nom pareil !! je plaisante bien-sûr. Mais ayant eu à organiser dans une vie antérieure des exposition de grands artistes (Jean Michel Basquiat par exemple), je me suis souvent posé la question de savoir ce qui peut motiver un richissime amateur d’art à placer la barre aussi haut. Je n’ai qu’une réponse partielle et individuelle selon l’acheteur.

  • Photofolio

    J’avoue que je ne sais pas si je dois rire ou pleurer … tellement je ne comprends rien (cette photo, son prix, l’interview …).
    C’est à l’image de la démesure de notre société où tout a, parait-il, un prix … dès lors qu’il y a un marché. Bon … la photo est un business pour certains, rien de nouveau (si ce n’est le montant atteint). Pour moi ce n’est pas la cas … je passe et je classe dans la catégorie « anecdotique ».

  • http://www.apolobamba-photo.com/ Sam

    La photo en elle même n’est pas moche, j’aime assez cette géométrie des bandes de couleurs. Cependant bien qu’on puisse la qualifier comme étant une œuvre d’art elle reste quand même assez simple et je ne pense pas qu’elle mérite le qualificatif de « chef d’œuvre » ni le prix démentiel payé par l’acheteur.

    Il est vrai que le nom du photographe a du jouer dans le prix de vente.

  • Mathieu S.

    Un artiste « bankable », voilà tout, avec un prix totalement spéculatif.
    Techniquement médiocre, visuellement plate, pas de profondeur, on peut appeler ça de la merde, en bon français.
    Certains se donnent tellement de mal et n’auront jamais le millionième de reconnaissance de ce bon monsieur.